Compte-rendu de la réunion de concertation sur le SCOT à Sauzet le 8 juillet 2015

Réunion publique de concertation avec les habitants.

Pour la première des trois réunions de concertation du SCOT concernant les 74 000 habitants du sud du Lot, une cinquantaine de personnes ont fait le déplacement à Sauzet, une très grande majorité d’élus mais aucun de Montcuq. Les prochaines réunions seront à Lalbenque et à Cahors ( voir avis https://transitioncitoyennequercyblanc.files.wordpress.com/2015/07/2015-06-18_scot_avis_au_public.pdf ).

Le Maître d’Ouvrage, c’est à dire le commanditaire, ou encore client, de cette étude, est le Syndicat Mixte du SCOT de Cahors et du Sud du Lot, présidé par M. Jean-Claude BESSOU, excusé pour cette réunion.

SCOT = Schéma de Cohérence et d’Aménagement Territorial.

Ce document est rédigé par le bureau d’études CITADIA qui a une agence à Montauban (http://www.citadia.com/ ) , son directeur anime la réunion à la suite de l’introduction de la Mairesse de Sauzet et du directeur du Syndicat Mixte.

Les études du SCOT sont consultables et téléchargeables sur le site scot-cahors-sudlot.fr

Le site comprend aussi une interface d’enregistrement pour tous vos commentaires et questionnements.

Le diagnostic du SCOT fait ressortir trois axes :

  • renforcer la position de Cahors au niveau régional
  • assurer la répartition équitable du développement au niveau local
  • assurer la croissance économique et démographique
  • préserver l’environnement et les ressources naturelles.

Ces études doivent être achevées fin 2016 pour être appliquées en 2017. Tous les Plans Locaux d’Urbanisme ( PLU) devront être mis en conformité dans les 3 ans. C’est à dire la gestion des surfaces urbanisées, urbanisables ou non, et de quelle manière.

Le directeur de CITADIA est fortement conseillé qu’au moins un élu par commune se penche profondément sur le sujet car il se joue l’avenir du territoire à 20 ans.

Les débats sont limités aux réaction d’une poignée de personnes informées et impliquées dans l’urbanisation, agriculteurs, élus qui se mobilisent pour le création d’une Zone Artisanale à Sauzet.

En effet, une question pertinente est lancée du public :  » Pourra-on installer une entreprise dans la commune de son choix ?, par exemple dans des communes comme Villesèque ou Saint Matré. »

La réponse est étonnante :  » le regroupement des entreprises dans les zones artisanales sera fortement encouragé, notamment celles de Cahors ».

Justifiant les équipements existants, la rentabilité des équipements à venir et la redynamisation de la ville en terme d’habitat, les économies de déplacement, les petites communes rurales ne seraient pas compétitives…

Entre disparition des services publics de proximité, chômage, exclusion, vieillissement, il devient flagrant de se demander quel sort est réservé à la ruralité, pourtant vantée en début de présentation pour sa qualité de vie.

Affaire à suivre, ce jeudi 16 août 18h à la salle Henri Martin de la mairie de Cahors : dernière réunion de concertation !

Publicités