Elaboration du PLUI de la Communauté de Communes du Quercy Blanc

https://i2.wp.com/www.ccquercyblanc.fr/a-la-une/carte_territoire_ccqb.png

Je cite : http://ccquercyblanc.fr/urbanisme-environnement/le-plui/presentation-generale

 » Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal fixe les grandes orientations     stratégiques d’aménagement et les règles d’occupation et d’utilisation du sol :   il détermine les zones où l’on peut construire et celles que l’on souhaite protéger. Le PLUi est un document réglementaire qui s’impose à tous : particuliers, administrations et entreprises. Il sert par exemple de référence à l’instruction des autorisations d’urbanisme : permis de construire, déclaration préalable… »

Le processus a commencé, il y a déjà eu une réunion. Le dossier est très épais, sur le site de la comcom dont l’adresse est ci-dessus.

 

Publicités

Enquête publique SCoT de Cahors et du Sud du Lot

Késako ?

Un épais dossier sur une table à l’accueil de la mairie, des centaines de pages, des cartes, répartis dans de jolies chemises vertes. Il y restera jusqu’au 6 décembre 2017 à 17h30.

https://www.scot-cahors-sudlot.fr/-Enquete-publique-

Mais on peut aussi accéder au dossier dématérialisé :

https://www.registredemat.fr/scot-cahors-sudlot

à la condition d’avoir un écran 45 pouces pour bien visualiser les cartes présentées.

 

 

L’opération cœur de village présentée aux habitants

Vendredi 3 mars la municipalité organisait une réunion publique d’information sur le réaménagement du centre-bourg de Montcuq. Le maire Alain Lalabarde était assisté de Brigitte Frauciel et de Stéphanie Rayssac, architectes-urbanistes du cabinet Sol et Cité, à qui la maîtrise d’œuvre a été confiée.

Le diagnostic de départ fait état de plusieurs points noirs, avec des rues étroites, sans trottoirs conformes, ou encombrées de voitures : la rue du Faubourg Saint-Privat, la rue de la Promenade, le boulevard Chapou, et des difficultés d’accès aux lieux publics tels les écoles et le collège. Dans son avant-projet, Brigitte Frauciel précise que «la priorité a été donnée à la sécurité et à l’accessibilité, à un espace public clair et attrayant, avec des cheminements piétons facilités et adaptés, tout en maintenant le dynamisme économique.»

L’étroite rue du Faubourg Saint-Privat sera en sens unique rentrant, avec un parvis devant l’église, de larges trottoirs, un plateau traversant et quelques places de stationnement de proximité. La place de la République sera à double sens, les trottoirs seront restructurés et élargis pour pouvoir cheminer en sécurité devant les deux cafés, avec un plateau traversant. Les places de stationnement actuelles seront conservées et paysagées avec des arbres. L’allée des Platanes sera à sens unique montant, végétalisée, avec une seule voie de stationnement, un rond-point et une aire de pique-nique en partie haute, près de la tour.

Le boulevard Chapou restera en sens unique. Les trottoirs seront élargis et on ne pourra se garer que d’un côté. Les parkings devant l’école seront supprimés, avec un parvis, une aire pour les bus, et des places de stationnement à proximité. La rue de la Promenade sera à sens unique, avec des parkings devant les commerces et près de la Poste. Le grand talus sera coupé en gradin devant le café et redressé avec un mur de soutènement protégeant le boulodrome qui sera couvert.

Un large débat a porté sur plusieurs points, dont le sens de circulation et une sortie de ville jugée moins facile, le stationnement, et la nécessité de réaménager les parkings en périphérie. Sur 544 places, dont 200 au centre, seules 20 seront supprimées.


Un feu intelligent avenue de St-Jean

Afin de lutter contre les excès de vitesse et inciter les automobilistes à plus de prudence sur la D 653, la municipalité va installer des feux tricolores rentrants et sortants avenue de Saint-Jean, associés à un rétrécissement visuel de la chaussée. Ce type de feu adaptatif comportemental passe au rouge quand une vitesse excessive est détectée en amont. Sur cette voie départementale très fréquentée, classée route à grande circulation, et itinéraire privilégié par rapport à la centrale de Golfech, ce dispositif sanctionnera les comportements dangereux et rassurera les riverains soucieux de trouver une solution à ce problème d’insécurité.

 

Compte-rendu de la réunion de concertation sur le SCOT à Sauzet le 8 juillet 2015

Réunion publique de concertation avec les habitants.

Pour la première des trois réunions de concertation du SCOT concernant les 74 000 habitants du sud du Lot, une cinquantaine de personnes ont fait le déplacement à Sauzet, une très grande majorité d’élus mais aucun de Montcuq. Les prochaines réunions seront à Lalbenque et à Cahors ( voir avis https://transitioncitoyennequercyblanc.files.wordpress.com/2015/07/2015-06-18_scot_avis_au_public.pdf ).

Le Maître d’Ouvrage, c’est à dire le commanditaire, ou encore client, de cette étude, est le Syndicat Mixte du SCOT de Cahors et du Sud du Lot, présidé par M. Jean-Claude BESSOU, excusé pour cette réunion.

SCOT = Schéma de Cohérence et d’Aménagement Territorial.

Ce document est rédigé par le bureau d’études CITADIA qui a une agence à Montauban (http://www.citadia.com/ ) , son directeur anime la réunion à la suite de l’introduction de la Mairesse de Sauzet et du directeur du Syndicat Mixte.

Les études du SCOT sont consultables et téléchargeables sur le site scot-cahors-sudlot.fr

Le site comprend aussi une interface d’enregistrement pour tous vos commentaires et questionnements.

Le diagnostic du SCOT fait ressortir trois axes :

  • renforcer la position de Cahors au niveau régional
  • assurer la répartition équitable du développement au niveau local
  • assurer la croissance économique et démographique
  • préserver l’environnement et les ressources naturelles.

Ces études doivent être achevées fin 2016 pour être appliquées en 2017. Tous les Plans Locaux d’Urbanisme ( PLU) devront être mis en conformité dans les 3 ans. C’est à dire la gestion des surfaces urbanisées, urbanisables ou non, et de quelle manière.

Le directeur de CITADIA est fortement conseillé qu’au moins un élu par commune se penche profondément sur le sujet car il se joue l’avenir du territoire à 20 ans.

Les débats sont limités aux réaction d’une poignée de personnes informées et impliquées dans l’urbanisation, agriculteurs, élus qui se mobilisent pour le création d’une Zone Artisanale à Sauzet.

En effet, une question pertinente est lancée du public :  » Pourra-on installer une entreprise dans la commune de son choix ?, par exemple dans des communes comme Villesèque ou Saint Matré. »

La réponse est étonnante :  » le regroupement des entreprises dans les zones artisanales sera fortement encouragé, notamment celles de Cahors ».

Justifiant les équipements existants, la rentabilité des équipements à venir et la redynamisation de la ville en terme d’habitat, les économies de déplacement, les petites communes rurales ne seraient pas compétitives…

Entre disparition des services publics de proximité, chômage, exclusion, vieillissement, il devient flagrant de se demander quel sort est réservé à la ruralité, pourtant vantée en début de présentation pour sa qualité de vie.

Affaire à suivre, ce jeudi 16 août 18h à la salle Henri Martin de la mairie de Cahors : dernière réunion de concertation !

Réunion sur le SCOT – TRES IMPORTANT

Le SCOT est le Schéma de Cohérence Territoriale, il se place en amont du PLU ( Plan Local d’Urbanisme) pour la rédaction des documents d’urbanisme qui disent quoi et comment construire.

Il n’y a que trois réunions sur 3 des 4 entités constitutrices de zone d’application de ce futur SCOT, aucune sur le territoire de la Communauté de Communes du Quercy Blanc.

La notice entière :

2015.06.18_SCOT_AVIS_AU_PUBLIC

tirée de http://www.castelnau-montratier.fr/uploads/media/2015.06.18_SCOT_AVIS_AU_PUBLIC.pdf

dont voici la première page :2015.06 p1

PLU de Montcuq en ligne

Nous ne pouvons que nous féliciter de voir enfin disponible en ligne le PLU de la commune de Montcuq, en vigueur depuis 2008.

http://www.montcuq.fr/fr/la-mairie/urbanisme.html

ou même directement :

En revanche, plus de trois mois après l’élection, la page où sont listés les membres des commissions municipales continue d’oublier :
  • Edith Lagarde aux Finances et Écoles-Sport
  • Patrick Doche aux Travaux
  • Charles Farreny à l’Urbanisme, au Tourisme-Environnement
Rien n’a été corrigé alors que cela a été signalé le 8 juillet au conseil municipal.