La balle est dans les mains des citoyens et, en premier lieu leur représentant direct local

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/07/23/nous-prenons-l-engagement-de-mettre-en-uvre-dans-nos-villes-les-propositions-de-la-convention-citoyenne-sur-le-climat_6047012_3232.html

Un collectif de maires s’engage à appliquer les propositions de la convention citoyenne sur le climat

Des élus locaux de divers partis, dont Anne Hidalgo, Eric Piolle et François Grosdidier, appelle l’Etat à donner aux communes les moyens de déployer les mesures environnementales qui relèvent de leur compétence.

Publié hier à 00h44, mis à jour hier à 17h03 Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Tribune. La première convention citoyenne française a travaillé pendant neuf mois sur le climat et la justice sociale. Elle vient de nous proposer une feuille de route afin que nous tenions nos engagements internationaux. Une grande partie des solutions à la crise climatique se trouve dans nos communes, et les maires seront donc en première ligne pour s’engager avec leurs habitants dans cette grande transformation que nous devons opérer.

Chacun doit prendre sa part. En France, nous devons faire baisser de plus de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 [par rapport à 1990]. Nous avons dix ans, un mandat et demi de maire.

Lire aussi Les principales propositions de la convention pour le climat passées au crible

C’est un bouleversement de nos modèles d’organisation qui n’a pas d’équivalent. Car il ne s’agit pas simplement de reconstruire comme après les conflits mondiaux que la France a connus, il s’agit de réinventer notre modèle. En tant que maires nouvellement élus ou réélus, nous sommes prêts à relever le défi que nous adressent les citoyens.

Une partie des 149 propositions sont de notre compétence. Nos leviers d’action sont nombreux. Nous nous engageons donc à appliquer les mesures que les 150 Français tirés au sort ont proposées pour changer de modèle et faire de la France un pays en avance dans la transition environnementale.

Nous sommes nombreux à nous être déjà engagés dans les actions proposées par la convention. Tant mieux ! Nous pourrons nous épauler les uns les autres et nous faire partager les bonnes pratiques. Mais aucun d’entre nous n’est au bout du chemin.

Feuille de route concrète

Nous prenons donc l’engagement de faire connaître à nos habitants et de mettre en œuvre dans nos villes les propositions de la convention citoyenne sur le climat, en fixant des critères environnementaux dans nos appels d’offres, en favorisant encore davantage les transports en commun et le vélo, en rénovant les bâtiments municipaux pour économiser de l’énergie, en limitant l’étalement urbain pour ne pas grignoter les terres agricoles ou les champs nécessaires à la biodiversité, en relocalisant les emplois…

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La convention citoyenne pour le climat entre dans sa phase concrète

Nous favoriserons les circuits courts, proposerons, par exemple, une offre quotidienne de repas végétariens dans les cantines, bannirons les plastiques à usage unique de nos villes, proposerons une journée de télétravail aux employés municipaux afin de limiter les déplacements, favoriserons les énergies renouvelables et les projets d’autoconsommation… Enfin, certains d’entre nous iront encore plus loin sur le plan démocratique, en organisant à leur tour des conventions citoyennes à l’échelle de nos territoires.

« Nous favoriserons les circuits courts, bannirons les plastiques à usage unique, favoriserons les énergies renouvelables… »

Cette liste n’est pas complète. Elle montre la richesse des propositions des citoyens. Les Français attendent de nous des actes. La prise de conscience est forte. Le soutien des habitants aussi, comme l’a encore montré le résultat des élections municipales, avec le soutien aux candidats qui ont décidé de placer l’environnement et la santé au cœur de la gestion des villes, quelles que soient leurs couleurs politiques. Nous avons désormais une feuille de route précise et concrète.

Ne perdons pas plus de temps. Monsieur le président, vous avez initié cette première convention citoyenne. Vous vous êtes engagé à appliquer les mesures qui sortiraient de ses travaux. Sans arrière-pensée, comme nous, Monsieur le président, relevez le défi de nos concitoyens. Engagez-vous dans ce chemin qui nous est proposé et permettez-nous de mettre en œuvre les mesures qui dépendent de l’échelon municipal en nous donnant les moyens nécessaires en ce but. Faites-le, faisons-le !

On y vient  » Échanges sur le thème de la citoyenneté »

Merci pour l’initiative

https://www.ladepeche.fr/2019/05/18/echanges-sur-le-theme-de-la-citoyennete,8207265.php

Échanges sur le thème de la citoyenneté

  • La rencontre sera animée par Nicole Talleux, animatrice à ARP-Philo
La rencontre sera animée par Nicole Talleux, animatrice à ARP-Philo
Publié le

Qu’est-ce qu’être citoyen dans notre société actuelle ? Quelles initiatives et quels engagements individuels prendre au sein du collectif pour faire vivre notre citoyenneté ? Tel est le thème de réflexion que propose l’association la Halle aux livres le mardi 11 juin, à 20 heures, à la médiathèque intercommunale de Montcuq-en-Quercy-Blanc. Si cette idée a bien germé à partir du Grand débat et des points de vue échangés au cours des réunions qui se sont déroulées à Montcuq et à Lendou-en-Quercy, il s’agit ici d’une toute autre démarche.

Sur une idée constructive, la citoyenneté, les participants pourront exprimer leurs opinions et partager leurs expériences, dans une dynamique de groupe, afin de faire avancer la réflexion, cerner les différentes situations et ouvrir des portes, dans le respect des personnes, de la parole et des opinions de chacun. Ce temps d’échanges, qui débutera par la diffusion d’une courte vidéo de quelques minutes, sera piloté par Nicole Talleux, animatrice et formatrice de l’association Atelier de recherche pédagogique ARP-Philo.

Ancienne enseignante et inspectrice de l’Éducation nationale, Nicole Talleux intervient en France et à l’étranger auprès de publics divers et variés, associations d’aînés, écoles primaires, collèges, et assure également des formations, des ateliers et des cafés philo.

Cette Montcuquoise est aussi connue pour faire partie du comité d’organisation du Téléthon sur le pays de Montcuq. Une synthèse des idées et des mots-clés exprimés au cours de la soirée sera effectuée en fin de rencontre. La discussion pourra se poursuivre autour du verre amical qui clôturera cet exercice de citoyenneté participative. Entrée libre et ouverte à tous. Contact médiathèque : 05 65 20 34 37.

« Pour faire la démocratie, il faut faire cesser la terrible ignorance dans laquelle nous sommes les uns des autres ». Michelet

Lien vers un blog d’information locale d’un autre coin du département, qui entre autre, a réagit à l’article odieux du journal d’information du SYDED.

https://www.blogdesbourians.fr/gourdon-une-famille-victime-du-politiquement-correct/#comment-6752

Enquête publique SCoT de Cahors et du Sud du Lot

Késako ?

Un épais dossier sur une table à l’accueil de la mairie, des centaines de pages, des cartes, répartis dans de jolies chemises vertes. Il y restera jusqu’au 6 décembre 2017 à 17h30.

https://www.scot-cahors-sudlot.fr/-Enquete-publique-

Mais on peut aussi accéder au dossier dématérialisé :

https://www.registredemat.fr/scot-cahors-sudlot

à la condition d’avoir un écran 45 pouces pour bien visualiser les cartes présentées.