Drôme : Saillans est passée à la démocratie participative intégrale

« La démocratie prend du temps, la dictature, c’est rapide ».

http://www.rtl.fr/actu/politique/drome-saillans-est-passee-a-la-democratie-participative-integrale-7779894519

Drôme : Saillans est passée à la démocratie participative intégrale

REPLAY – Dans cette commune de 1.200 habitants, toutes les décisions sont prises par et avec la population.

Drôme : Saillans est passée à la démocratie participative intégrale Crédit Image : AFP / Philippe Desmazes Crédit Média : Sophie Aurenche Télécharger

Anne Hidalgo a rendu public, mardi 29 septembre, les projets choisis par les Parisiens pour améliorer leur quotidien. Le vote porte sur 5% du budget d’investissement de la ville. À Saillans, dans la Drôme, on a mis en place la démocratie participative à 100%, avec des citoyens acteurs. Dans cette commune, tout est collégial. Y compris la décision de faire venir une journaliste de RTL : des mails toujours signés par quatre élus, personne  ne décide tout seul. Une scène résume cette nouvelle façon de faire de la politique. Fini la structure pyramidale. La façon de travailler est inversée.

Les habitants peuvent participer à tout, tout le temps, et donner leur avis et avoir des idées. La base, ce sont les « groupes action projet » sur des sujets très précis et très concrets (éclairage la nuit, travaux dans la grande rue, illuminations de Noël, stationnement…). À cela s’ajoutent les sept « commissions participatives » sur l’environnement, les finances ou encore la jeunesse. Toutes les semaines, place au « comité de pilotage » pour préparer le conseil municipal.

Les élus un peu fatigués

Depuis un an et demi, des dizaines et des dizaines de réunions ont été organisées. Le tout sous l’œil du comité des sages qui vérifie qu’il n’y ait pas d’entorse à la démocratie. Un quart des 1.200 habitants s’investissent. Résultat : des panneaux d’information installés dans tous les quartiers, deux aires de covoiturage bientôt créées, une nouvelle signalétique en cours au bord de la rivière, les lampadaires éteints la nuit à des horaires définis par les habitants.

Mais les élus sont un peu fatigués. Les opposants dénoncent des palabres sans fin. Réponse du maire : « La démocratie prend du temps, la dictature, c’est rapide ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s