Réponses des candidats aux élections des Conseillers Généraux du Canton de Montcuq-Luzech

Dans le cadre de l’activité du CQBTC, Collectif du Quercy Blanc pour une Transition Citoyenne, je suis allé questionner les 4 candidats aux élections. Les questions ne cherchent qu’ à sonder les intentions des candidats, sans juger leur bilan ni leur histoire.

Les réponses retranscrites n’engagent que moi, elle n’ont pas été relues par les candidats. Les questions ont tourné autour de 5 domaines :

  • Découpage administratif (cantonal et communal)
  • Emploi
  • Énergie
  • Agriculture
  • Environnement

1- La première rencontre a été celle de Maryse Maury, candidate pour la majorité départementale, car je passais devant son bureau de campagne Montcuquois. Après ce premier contact, j’ai obtenu un RDV avec Marc Gastal.

La candidature se dit « de gauche » mais n’est inscrit dans aucun parti politique.
Marc Gastal est par ailleurs président du CAUE, membre de Lot Aide  à Domicile.

Emploi

  • Je cite l’initiative de Mauléon (79), M. Gastal me répond qu’il a engagé une politique de retour à l’emploi en créant des postes d’entretien des berges du Lot, sur son budget propre. Il est pour une politique volontariste de création d’emplois.
  • Maryse Maury a précisé qu’il fallait un contrôle sur les distributions d’aide

Énergies

  • Pas fan du nucléaire, il préconise faire reculer la part de l’énergie nucléaire. Le danger est trop important.
  • Il a voté au Conseil Général une non interdiction de l’énergie éolienne qui trouve à ses yeux les avantages suivants :
    – pas de perte de terrain agricole
    – pas de déchets
    – l’aspect visuel est subjectif
    – nous ne devons pas devenir une « réserve ».
    – nous avons besoin d’alternatives pour la production d’énergie.
  • Maryse Maury a plus de doutes sur les éoliennes mais ne semble pas tout à fait au point sur le sujet car elle pense que les 5 éoliennes d’aujourd’hui conduiront automatiquement à une centaine demain, oubliant que chaque projet sera spécifique et devra répondre à une enquête publique.

Environnement :

  • Sa commune, Parnac, a choisi la politique du désherbage  » zéro ». Seul le cimetière pose encore problème, il est en voie d’être enherbé.
  • La commune de Parnac gère son alimentation en eau en régie, et est donc très soucieuse des apports chimiques sur ces terres. Les viticulteurs ont fait des efforts, les fruitiers restent les plus gros utilisateurs de produits phyto.

Découpage administratif :

  • les communes vont être encouragées à se regrouper avant d’y être obligées. Les lois sont en préparation.
  • Nous avons conclu sur les rémunérations des élus. Il touche lui même 2000 € net pour son mandat au conseil général, y compris ses mandats pour Lot Aide à Domicile, et  636 € bruts / mois pour sa mairie. Ce sont des données publiques, mais encore faut-il les trouver.

2- Quelques jours plus tard, j’ai rencontré Bernard Borredon, président de l’UDI du Lot, candidat en binôme avec Mme Marie-France Carle.

« j’aime faire de la politique ».

Le canton :

  • « La vallée du Lot n’a rien à voir avec le Quercy Blanc, au niveau des paysages et de l’économie »
  • Sorti de cela, cette alliance avec Luzech est un avantage
  • Il propose la mise en place d’une assemblée cantonale de 5 à 6 élus avec des chefs d’entreprise, artisans, associatifs, (pas spécialement de loisirs mais de réflexion comme notre collectif) pour intéresser les gens à la politique. Cette assemblée aurait l’avantage de ne pas être tributaire des résultats des élections donc serait moins soumise au clientélisme. L’élu aurait le rôle du catalyseur.
  • il est contre adhérer au Grand Cahors, car nous sommes différents.

Les écoles :

  • la fermeture de St Laurent est une catastrophe pour la vallée du Lendou, il n’y a même pas eu de réunion des parents d’élèves

Le département :

  • Le département ne conserve que deux compétences : les collèges et le social

Les énergies :

  • La comcom ne peut porter un projet comme la méthanisation car elle n’a ni la taille ni les compétences. La méthanisation est arrivée pour contrebalancer le projet éolien.
  • A la comcom , il avait créé une ZDE pour que l’éolien soit de la compétence de la comcom et non des communes.
  • L’éolien n’a pas été étudié par la collectivité, c’est le gouvernement qui a voulu accélérer son implantation. La collectivité n’ a pas mené de débat pour engager une réflexion.
  • Il n’est pas pour ou contre l’éolien mais n’est en tout cas pas gêné par son impact visuel. Il faudrait que la collectivité achète les terres pour implanter des éoliennes.
  • Il a beaucoup apprécié la réunion de présentation sur la transition énergétique, à Montcuq en 2013.
  • Nucléaire :
    – « il faut à tout prix changer de source d’énergie mais il faut prendre le temps nécessaire »
    – pour la transition énergétique et les économies d’énergie ( éclairage public) ainsi que la méthanisation et le photovoltaïque

Environnement :

  • le Conseil Général va perdre la compétence de l’agriculture et de l’économie.
  • Les agriculteur changent leur façon de travailler
  • « il y a de nouvelles matières actives utilisées en plus faible quantité » et des recherches sur les matières naturelles qui activent les défenses immunitaires
  • L’Europe est très bien pour l’agriculture, elle permet aux paysans de vivre

Emploi :

  • ok pour le type d’initiatives menées à Mauléon (79)
  • développer des idées et favoriser les initiatives individuelles
  • Création d’une monnaie locale

3- La candidate du Rassemblement Citoyen avec le Front de Gauche et EEVL. Véronique Bouet, apicultrice à Cahors, m’a répondu par téléphone, de même que son binôme Jean-Pierre Jousseau.

Énergies :

  • on peut arrêter toutes les centrales nucléaires mais il faut un débat citoyen
  • « d’après météofrance », il n’y a pas assez de vent dans le Quercy Blanc pour des éoliennes »
  • les capitalistes se moqueraient que les éoliennes tournent ou pas
  • il vaudrait mieux des panneaux photovoltaïques sur les fermes
  • « les barrages hydro-électriques ont été vendus à des sociétés privées qui vendent à EDF »
  • privilégier la réduction de la consommation d’énergie et impulser un projet participatif
  • Jean-Pierre Jousseau ne connait pas le dossier des éoliennes en Quercy Blanc, il n’est pas contre les éoliennes à conditions qu’elles soient loin des habitations.

Agriculture :

  • il faut briser le cercle vicieux du productivisme
  • les agriculteurs sont les premières victimes de l’utilisation des pesticides et cela commence à se savoir
  • ces candidats sont d’accord pour dialoguer avec les divers courants agricoles (FNSEA…) mais il y a très peu de contact aujourd’hui.
  • Le dialogue avec les viticulteurs est déjà ouvert

Environnement :

  •  » je suis navrée que nos poubelles soient envoyées à Montech pour y être enfouies », il y aurait des solution de valorisation sur place.

Les nouveaux cantons : les conséquences sont négatives

  • les citoyens ne s’y retrouvent plus
  • change encore les règles administratives
  • l’effort de communication des récentes communautés de communes sont annihilées
  • cela éloigne les centres de décision de la population, les élus de grandes entités sont toujours plus éloignées du quotidien des citoyens déjà que les élections cantonales ne passionnaient pas, cela va encore certainement diminuer le taux de participation

Les communes, si petites soient elles :

  • elle sont importantes pour le lien entre la population et les élus et l’administration
  • c’est à la population de se prononcer

Emploi :

  • Mme Bouet est élue MSA, elle fait partie du MODEF.
  • Les dernières industries de cette partie du département ont fermé
  • l’agriculture, pourvoyeur d’emplois, est aussi mal en point
  • Propose
    • de faciliter l’installation des jeunes par des aides ou baisses des charges
    • de développer le secteur de l’aide à la personne qui présente une forte demande
  • ces candidats n’ont pas entendu parler des initiatives des la Communauté de Communes de Mauléon (79), de transformer des aides aux chômeurs longue durée par des CDI créés de toutes pièces par la collectivité, mais trouve l’idée séduisante

Véronique Bouet m’a conseillé de me tourner vers son binôme, Jean-Pierre Jousseau, pour approfondir les questions. Je l’ai croisé au marché, à qui j’ai laissé un message téléphonique mais qui ne m’a pas rappelé.

4- Enfin, le quatrième binôme candidat, pour le Front National, est constitué de Mariam Mandou et Philippe Vanneste.

Mariam Mandou m’a rappelé pour me dire qu’elle ne souhaitait pas répondre à mes questions pour des raisons personnelles, liées à certaines personnes de notre collectif.

En quelques mots, elle s’est tout de même prononcé sur la nécessité de produire de l’énergie locale, par exemple au moyen d’éoliennes.

J’ai aussi croisé son colistier M. Vanneste distribuant des tracts au marché. Je lui ai demandé de répondre à mes questions, au moins par téléphone. J’ai essayé de l’appeler mais la personnes qui a répondu m’a dit que je me serais trompé. Le numéro a été vérifié auprès de Mme Mandou par la suite.

Boris BURZIO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s