Article La Dépèche sur le dernier Conseil Municipal

Le conseil municipal a préparé la saison d’été.

L’ordre du jour du conseil municipal, présidé par le maire Alain Lalabarde le mardi 10 juin, a largement porté sur la préparation de la saison estivale. La régie des recettes de la tour, du camping et du plan d’eau, sera confiée à un seul régisseur principal, Marion Barros. Trois emplois saisonniers d’adjoints techniques à temps partiel ont été créés pour cet été, et trois maîtres-nageurs assureront à tour de rôle la surveillance du lac de Saint-Sernin. Un tarif réduit sera appliqué aux campeurs et aux Montcuquois (1,50 € au lieu de 3 €) pour l’accès au lac, sur présentation d’une carte délivrée par la mairie. Il en va de même pour la visite de la tour. Les Montcuquois et les pèlerins paieront demi-tarif (1,50 €), Florence Roques et Olivier Meynen étant favorables à la gratuité pour les pèlerins.

Le personnel du Sivu des écoles sera également mis à la disposition de la commune durant les vacances scolaires. Le principe d’un cinquième délégué titulaire au Sivu des écoles a été acté par le conseil. Jérôme Arnal rejoindrait José Marty, Bernard Roux, Florence Roques et Edith Lafage. Emilie Bongout a présenté sa démission de conseillère municipale pour motifs professionnels. Elle est remplacée par le candidat suivant sur la liste électorale, Jean-Luc Carrières, qui devient membre des commissions affaires économiques et marchés, voirie, calamités agricoles et urbanisme. Le conseil a désigné les six commissaires à la commission communale des impôts directs, placés sous la présidence du maire de Valprionde, Patrice Caumon, ainsi que leurs suppléants.

Deux noms de rues n’avaient jamais été officialisés en séance plénière du conseil. Il s’agit de la rue de la mairie, devenue rue du Petit Rapporteur, et de la placette Montmartre qui donne accès à la salle associative. Par quatre abstentions et onze voix pour, cette dernière devient place Jean Combarieu, après quelques discussions et l’écoute du plaidoyer de Marie-Thérèse Lagarde, ancienne présidente des «Enfants de Montmartre», venue défendre ce projet devant le conseil.

A noter la signature du plan d’action dans le cadre du document unique d’évaluation des risques professionnels, avec l’octroi d’une subvention de 1 760 €.

La Dépêche du Midi

Publié le 13/06/2014 à 07:55

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s