Itinéraire d’une intégration réussie

871744704cbb131b553262ae8710052c350Je suis né au Maroc à Hmaza et je suis venu pour la première fois en France en 1977. J’avais alors 18 ans. Mon frère travaillait déjà à Montlauzun comme ouvrier agricole. C’est son patron qui m’a envoyé un contrat au Maroc pour venir travailler chez lui. Je faisais toutes sortes de boulots : planter et ramasser des melons, travailler dans la vigne …

Quand je suis arrivé, je ne connaissais pas un mot de français ! Le patron m’a appris petit à petit le français, pendant les repas du soir …ça, c’est la chaise, ça, c’est l’assiette, ça, c’est la montre …Un jour le patron m’a demandé d’aller chercher le croissant pour couper des ronces …. J’ai cherché partout le croissant (à manger) ! Le patron a rit pendant plusieurs jours avec cette histoire !

J’ai vécu seul en France de 1979 à 1984. Je vivais chez mon patron. Je venais pour 6 ou 8 mois puis je repartais au Maroc.  Entre temps, je me suis marié et mes deux enfants sont nés en 1981 et 1983. En 1981 j’ai été régularisé à l’arrivée de François Mitterand. J’ai obtenu ma carte de séjour. Ma femme m’a rejoint en 1984 avec les enfants. Nous nous sommes installés dans l’ancienne gendarmerie, puis j’ai habité dans une maison en bois dans le lotissement où je suis resté jusqu’en 1992. Puis j’ai fait construire ma maison.

J’ai eu 3 autres enfants, qui sont nés à Montcuq. Mes enfants ont tous fait des études et ont de bonnes situations aujourd’hui : Nabil est responsable d’un Géant Casino à Montauban, Somaya est professeur des écoles et maintenant professeur de collège à Bondy, Djamal fini ses études et travaille au Trésor Public à Limoges et Gharib est en Licence à Figeac.

Moi, j’ai travaillé chez 11 patrons différents : arbres fruitiers, vignes chasselas, vigne vin, jardinage. J’ai la nationalité française depuis 1986. Elle m’a été accordée par Jacques Chirac. Cette fin d’année je serai à la retraite car j’ai 60 ans. Avec le fruit de mon travail et de celui de ma femme (à la maison de retraite), nous avons pu acheté une maison à Montcuq que nous louons à une entreprise (Mes Vignes). Cela nous fait un revenu mensuel !

Je n’ai aucune envie de retourner vivre au Maroc. Notre vie est ici désormais. D’ailleurs les enfants, lorsqu’ils allaient en vacances au Maroc, disaient toujours « Quand est-ce qu’on va rentrer chez nous ? ». Aujourd’hui ils ont leur vie en France, ils se sentent vraiment de Montcuq !

Ali Aichar – Candidat sur la Liste Vivre Ensemble à Montcuq

Publicités

2 réflexions au sujet de « Itinéraire d’une intégration réussie »

  1. Poignant, à chaque époque des intégrations. Ma famille est arrivée dans les années 20 car il n’y avait plus assez d’ouvriers agricoles dans le Quercy et plus de boulot en Italie. Je suis toujours là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s